Entretien d’embauche : comment répondre à la question sur le salaire ?

Lors d’un entretien d’embauche, répondre à la question sur le salaire est délicat. C’est une question difficile à aborder, sauf si vous vous êtes bien préparé. Il vous faut mettre en place une stratégie, et savoir négocier le jour venu. Ci-après, quelques conseils qui vous aideront surement.

Donner une fourchette

Donner une fourchette est une bonne stratégie de réponse. Pour la fixer, il est important de prendre en compte certains points : votre salaire actuel, le barème salarial dans le secteur d’activité en question et votre valeur. Ce n’est qu’après l’analyse de ces détails que vous serez en mesure de fixer les chiffres pour une meilleure négociation. Le salaire le plus bas proposé doit être égal au chiffre qui vous convient pour le poste. Il faut également avoir un bon argument qui justifie le salaire le plus élevé pour ne pas perdre votre crédibilité. La fourchette est également un indispensable si vous passer par un cabinet de recrutement, car elle permet de rester dans la liste des candidats jusqu’à la rencontre avec l’employeur, avec qui vous pourrez mieux « ajuster le curseur ».

Oser négocier

Beaucoup de gens n’osent pas affirmer leur véritable valeur, en voulant rester modestes. Dans le domaine professionnel, cette attitude est fortement déconseillée. Il faut oser négocier pour ne rien regretter. C’est en mettant vos qualités et vos capacités en avant que vous réussirez à obtenir gain de cause. Il faut alors considérer vos compétences et ne pas hésiter à les vendre à leur juste valeur pour bénéficier d’un meilleur salaire. À vous de convaincre le recruteur que vous êtes un bon investissement. Pensez aussi à adapter votre demande à la structure : vous ne demanderez par autant lors d’un recrutement en PME que dans une multinationale. De même, pensez à vous renseignez sur les salaires moyens du secteur et de l’entreprise, afin de ne  pas viser trop haut.

Ce qu’il faut éviter

Parmi toutes les formes de réponses qui vous viennent en tête, il y en a quelques-unes à éviter à tout prix. Si le recruteur vous demande votre ancien salaire, il ne faut surtout pas hésiter à répondre avec franchise. Une hésitation de votre part pourrait être interprétée comme un manque de confiance, et sera un mauvais point pour vous. Évitez également de répondre la question sur votre prétention salariale par une autre question, telle que : combien me proposez-vous ? Le recruteur le prendra comme un défaut d’assurance.
Vous trouverez d’autres conseils ici : http://www.terrafemina.com/emploi-a-carrieres/carriere/articles/31944-negocier-son-salaire-3-erreurs-a-eviter-.html

Author: Nadège

Partagez cet articles