Amazon, nouvel épisode

Voilà encore un rebondissement dans l’affaire Amazon.

Un contre tous

Nous vous parlions il y a un mois de la loi anti-Amazon, et de la pirouette réalisée par ce dernier pour rester concurrentiel sur le marché du livre, en faisant payer des frais de port… à 1 centime. Afin de se défendre auprès des artistes, et mettre toujours plus de battons dans les roues des maisons d’éditions, Amazon avait proposé aux écrivains de leur verser directement toutes les recettes effectuées sur les livres numériques. Une proposition refusée par ces derniers, qui la qualifie de ‘ »suicide », et qui refusent de se mettre à dos leurs éditeurs. Pourtant, Amazon continue de faire son beurre à la barbe de tous.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne fait pas plaisir du tout au professionnels du livre, et encore moins à notre Ministre de la culture, Aurélie Filippetti.

Tous contre un

Celle-ci déclare même mener un vrai « combat » contre le e-shop. Et elle n’est pas la seule.
en effet, ce sont plus de 900 écrivains qui ont poussé leurs cris de colère dans les colonnes du New York Times ce week-end. Sur 2 pleines pages de publicité s’étale la pétition signées par près d’un milliers d’auteurs américains, parmi lesquels John Grisham, Stephen King ou encore Clive Cussler, demandant à Amazon de cesser de prendre les maisons d’éditions et les écrivains en otages.

En France, le groupe Hachette a lui aussi engagé un véritable bras de fer avec la firme de Seattle : il refuse catégoriquement de casser ses prix sur les livres numériques sur marché américain. De son côté, Amazon tente de faible plier la maison d’édition en allongeant les délais de livraison, ou en supprimant certaines réduction, afin de faire baisser leur vente.

Author: Nadège

Partagez cet articles